Solidarité, logement, cadre de vie, développement économique : un budget ambitieux pour Paris

La lettre des socialistes du 10e – février 06

Paris, première ville pour les dépenses de solidarité par habitant, y consacre 1,5 milliard d’euros en 2006. Mais cette année sera aussi celle des grandes réalisations, telles que le tramway des Maréchaux, les 18 000 m2 dédiés aux biotechnologies à Paris Rive-Gauche, ou encore la nouvelle piscine sur la Seine.

Alors que l’Etat se décharge de ses responsabilités sur les collectivités locales sans transférer les moyens correspondants (en 2006, la Ville de Paris sera ainsi lésée d’environ 150 millions d’euros !), Bertrand Delanoë respectera malgré tout son engagement de ne pas augmenter la fiscalité locale. Pour cela des économies ont été faites en particulier sur les dépenses de fonctionnement et sur la gestion de la dette.

La solidarité, priorité absolue de la municipalité

La politique du gouvernement a conduit à une augmentation considérable des inégalités sociales dans notre pays : hausse annuelle de 10% du nombre de RMIstes, réduction des allocations versées aux chômeurs, difficultés croissantes pour se loger…
A son échelle, la Ville de Paris montre une autre voie. Les crédits consacrés à la solidarité (un quart du budget municipal) augmentent de 13% en 2006, pour permettre notamment :
– une aide au logement aux familles monoparentales dès le 2ème enfant ;
– des travaux importants pour rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite la voirie et les équipements publics ;
– un soutien renforcé aux équipes de prévention, aux acteurs sociaux et aux associations de quartier.

Le logement est au coeur de la politique municipale

Pour renforcer l’action contre l’habitat insalubre, le budget est porté à 53 millions d’euros pour la seule année 2006. L’engagement de reloger d’ici à 2007 l’ensemble des familles vivant dans des logements insalubres est ainsi confirmé.
Pour poursuivre l’effort de construction de logement social, la municipalité finance chaque année 4 000 nouveaux logements, soit le tiers de ce qui est programmé pour toute la région Ile-de-France. Elle attribue en outre 2 000 prêts à taux zéro pour favoriser l’accès à la propriété des ménages.

Paris prépare l’avenir

10% du territoire parisien fait l’objet d’une opération d’aménagement urbain. La Ville aménage enfin des quartiers jusqu’ici délaissés, notamment à la périphérie, en étroite concertation avec les communes limitrophes.
Les déplacements sont au coeur des enjeux : 2006 verra la mise en service du tramway, de 9 nouvelles lignes de bus « Mobilien », pour plus de confort, de régularité et de rapidité dans les transports collectifs.
40 000 m2 de pépinières d’entreprises ont été créés pour soutenir la création d’entreprise, soit 8 fois
plus que ce qui existait en 2001. Paris est engagée dans 3 des 15 pôles de compétitivité nationaux et
accroît son effort pour l’accueil des chercheurs et étudiants du monde entier.

Laisser un commentaire