Paris ville durable

par Stéphane, Géraldine, Nicolas et Marguerite — 29 novembre 2006

Publié en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement, le rapport Brundtland (du nom de la présidente de la commission, la Norvégienne Gro Harlem Brundtland), introduit la notion de développement durable comme « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ». Ainsi l’homme est au centre des préoccupations, dans le respect des générations présentes et futures.

Le développement durable suppose un équilibre entre les trois objectifs : social, économique et environnemental.

Parler de ville durable amène naturellement deux questions :
La ville pour qui ? Le développement comment ?
Paris occupe une situation unique comme capitale, au potentiel tertiaire important, comme ville culturelle, et comme pôle d’attraction des populations. La ville est un lieu de vie pour les résidents, parents, enfants, 3e âge, c’est aussi un lieu de travail pour les employés et les commerçants, c’est également un lieu de passage pour les touristes et visiteurs. Le développement durable de la ville doit s’attacher à répondre aux besoins de chacun dans le respect de tous.

Il est évident qu’une réflexion sur Paris découle obligatoirement d’une vision globale du développement en Île-de-France, et de l’avenir de cette écorégion.

Le Paris durable doit faire en sorte de préserver la mixité sociale : les quartiers rénovés s’accompagnent souvent d’une hausse des prix de l’immobilier qui repousse toujours plus loin les classes les plus populaires.

Le Paris durable doit être une ville viable économiquement, où les emplois se pérennisent, les commerces se développent en se diversifiant.

Le Paris durable enfin doit préserver l’environnement, la qualité de l’eau et de l’air. La ville doit réussir à gérer ses déchets, diminuer les transports polluants et développer les transports alternatifs comme le transport fluvial ou le chemin de fer. Elle doit également permettre à chacun de pouvoir consommer des produits issus d’une agriculture respectueuse de l’environnement.

Laisser un commentaire