Développement durable, restons vigilant…

Les dernières campagnes présidentielles et législatives ont permis une large prise de conscience de l’importance des préoccupations environnementales.

Crèche des RécolletsDepuis 2001, à Paris et en région Ile-de-France, les élus socialistes ont mis en place une politique volontaire et ambitieuse en matière de développement durable. Ils ont pris en compte, à chaque arbitrage, les aspects sociaux, écologiques, économiques, culturels et démocratiques.
Cette action est aujourd’hui compromise par les dernières déclarations de Nicolas Sarkozy.
En refusant hier d’appliquer les dispositions de la loi SRU, en se prononçant aujourd’hui sur un redécoupage des compétences dans les choix de développement de Paris et de l’Ile-de-France, il nous prouve, une fois de plus, qu’il place ses intérêts partisans bien au delà des intérêts collectifs.

D’autre part, si nous ne pouvons que nous féliciter de voir aujourd’hui certaines de nos idées, telle qu’un « Grenelle de l’environnement », reprise par le gouvernement, nous ne pouvons nous satisfaire de la méthode adoptée. En effet, le choix des participants et les thématiques ne répondent pas aux attentes : en excluant toutes discussions sur l’avenir du nucléaire, les OGM, l’agriculture intensive et le développement de la ville, le président nous prépare, une fois de plus, un coup médiatique et un mini-projet.

Au-delà de ces fausses mesures et de ces effets d’annonces, il nous reviendra, à travers le projet municipal, de proposer la vision d’une ville durable, solidaire et accessible à tous.

Laisser un commentaire