Archive pour la catégorie ‘Droit du Travail’

Le droit du travail et le projet socialiste

dimanche 3 septembre 2006

par CC, JFQ et AS – avril 2006

Des éléments de diagnostic
Depuis une vingtaine d’années, les évolutions structurelles de l’économie française ont entraîné une forte hausse de la mobilité de l’emploi (Rapport du CERC – Conseil Emploi Revenu Cohésion Sociale n°5). Celle-ci s’explique par deux facteurs :
– l’augmentation du poids des services, où l’instabilité est forte, et la baisse corrélative du poids de l’industrie, où l’instabilité est faible.
– les changements rapides des modes de production et de gestion, qui contraignent l’employeur soit à former ses employés, soit à les remplacer par une main d’œuvre plus qualifiée. (suite…)

CPE : Quelle victoire !!

vendredi 25 août 2006

La lettre des socialistes du 10e – mai 2006

Les longues semaines de mobilisation ont payé.
La droite avait parié sur une jeunesse individualiste, désabusée et pas vraiment informée. Quelle réussite ! Grâce à Villepin et son envie de précariser, on n’avait pas autant discuté, argumenté et mobilisé dans les lycées et les universités depuis de nombreuses années.
C’est toute une génération qui a découvert l’action citoyenne, qui a réinventé des moyens d’agir et qui a gagné. Cette victoire a montré que l’unité paie : unité entre les générations, entre les syndicats et au sein de la Gauche.
C’est dans cet esprit de rassemblement que les socialistes et la Gauche doivent aborder les échéances qui approchent.

Les femmes et l’emploi : encore des inégalités

jeudi 24 août 2006

par AG – avril 2006

Les femmes représentent à l’heure actuelle 45% de la population active. De fortes disparités perdurent entre l’emploi des hommes et celui des femmes.

Certains points sont marquants. Une femme gagne globalement 20% de moins qu’un homme dans le privé et 14% de moins dans la Fonction publique. 30% des femmes travaillent à temps partiel contre 5% des hommes, alors que pour un tiers d’entre elles ce temps partiel n’est pas un choix, mais est subi. Elles occupent plus souvent (11% contre 6%) des emplois temporaires (CDD, stages ou les emplois aidés). Elles sont plus nombreuses à se retrouver au chômage : 10,6% des femmes contre 8,8% des hommes.

(suite…)

La droite et le démantèlement du Droit du Travail

jeudi 24 août 2006

par DA et KB – avril 2006

Eléments de contexte et de chronologie
En 2002, la droite n’a pas fait sa campagne sur les thèmes de l’emploi et du travail, sauf en marquant son hostilité aux « 35 heures » suspectées selon elle d’avoir dévalorisé le travail. Cependant, une des premières mesures du gouvernement Raffarin a été la suspension de la loi de modernisation sociale votée en janvier 2002, et en particulier sur ses aspects encadrant la définition et les procédures du licenciement économique. Un délai était laissé aux partenaires sociaux pour négocier sur la notion de licenciement économique (cette négociation a échoué).
Dès janvier 2003, Fillon attaque les 35 heures par un large assouplissement de la législation sur les heures supplémentaires.
Mai 2004, loi sur le dialogue social et sur la formation professionnelle tout au long de la vie.
Malgré (ou à cause de) son peu d’appétence pour les thèmes sociaux en 2002, la droite a imputé ses graves échecs électoraux de 2004, puis de 2005 à ses insuffisances en matière d’emploi :
– Nomination de Borloo, caution sociale : plan de cohésion sociale été 2004, puis loi de programmation pour la cohésion sociale en janvier 2005 ;
– Gouvernement Villepin à partir de juin 2005, « bataille pour l’emploi », ordonnances de l’été 2005, CPE début 2006. (suite…)